DECLARATION SUR LES ATTAQUES TERRORISTES DU VENDREDI 15 JANVIER 2016

Le vendredi 15 janvier 2016, notre pays a subi trois attaques terroristes.

Il s’est d’abord agi d’une attaque contre des gendarmes en mission dans la Région du Sahel, précisément dans le village de Tin Abao, localité située à une quarantaine de kms de Tin Akoff, près de Gorom Gorom. Selon un communiqué du chef d’Etat-major général des armées, cette attaque a fait deux morts (un gendarme et un civil) et deux gendarmes blessés dont un gravement. UAS 3 janv

Ensuite, le soir du même jour, des tirs ont été entendus sur l’avenue Kwamé N’krumah dans les environs de l’hôtel Splendide. Au fil du temps, il se précisera que des terroristes ont d’abord attaqué le restaurant «Capuccino» avant de s’attaquer à l’hôtel Splendide où ils ont entrepris d’incendier des véhicules à l’extérieur, puis de tirer sur des personnes présentes dans l’établissement. A ce jour, le bilan fait état de  vingt-neuf personnes tuées et de plus de cinquante blessés.

Enfin, il est fait cas de l’enlèvement d’un couple australien à Djibo dans le  Nord du pays.

Ces attaques qui font suite à l’enlèvement, non encore élucidé, d’un cadre roumain à Tambao le 4 octobre 2015, et celles de la Gendarmerie de Samoragouan le 9 octobre 2015, s’intègrent dans la crise sécuritaire qui prévaut dans la sous-région ouest-africaine, crise dont les effets sont particulièrement manifestes au Mali, au Nigéria, au Cameroun, au Tchad et au Niger. Faut-il le souligner, cette crise liée aux trafics de tous genres qui ont cours dans la région sahélienne, aux convoitises que suscite la sous-région du fait des nombreuses richesses dont elle recèle, à l’absence de souveraineté de la plupart des Etats, constitue une grave menace contre la paix, la sécurité et le progrès économique et social des peuples de cette sous-région.

Tout en condamnant fermement cet acte, l’UAS présente aux familles des personnes tuées, ses sincères condoléances ; aux blessés, elle souhaite un prompt rétablissement. Elle encourage les Forces de défense et de Sécurité  à assurer la sécurité  des citoyens et de leurs biens.

Enfin l’UAS appel les travailleurs à accorder le plus grand intérêt à la situation de crise qui frappe la sous-région ouest-africaine et le peuple burkinabè à la solidarité et à la vigilance face à cette menace.

Ouagadougou, le 17 janvier 2016

Ont signé :

CGT-B                                             CNTB                                              CSB

Bassolma BAZIE                   Augustin Blaise HIEN            Olivier G. OUEDRAOGO

Secrétaire Général                   Secrétaire Général                            Secrétaire Général

 

FO/UNS                                           ONSL                                     USTB

Inoussa NANA                       Paul N. KABORE                  Georges Y. KOANDA

Secrétaire Général                 Secrétaire Général          Secrétaire Général

Pour les syndicats autonomes :

Le Président de mois

François de Salle YAMEOGO

Secrétaire Général/SYNATEB

Publicités
Cet article a été publié dans Blog. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s