Appel à la mobilisation pour le succès de la grève des 17 et 18 février 2015

Le mercredi 4 février 2015, la CCVC organisait sur l’ensemble du territoire national un sit-in pour, une fois de plus, interpeller le gouvernement sur la nécessité d’une baisse substantielle des prix des hydrocarbures, en vue de soulager un tant soit peu les populations burkinabè de leurs souffrances.

Il souviendra à l’opinion publique que, déjà interpellé par la CCVC sur la question, le gouvernement n’avait daigné baisser le prix du litre que de 25 francs CFA ! Une baisse insignifiante, aux antipodes des attentes légitimes des populations, suite à quoi la CCVC a organisé le sit-in du 4 février, soutenu par une correspondance adressée au Premier ministre à ce sujet.

Conviant l’Unité d’Action Syndicale (UAS) à une audience le vendredi 13 février 2015 et alors que l’on s’attendait à ce qu’il entende raison et accède à l’attente légitime des populations d’une baisse significative des prix des hydrocarbures, le gouvernement est de fait resté sur ses positions en arguant de la trésorerie négative de la SONABHY.

Comme nous l’avons toujours indiqué, il ne revient pas aux consommateurs de payer la mauvaise gestion de la SONABHY. La révision de la structure des prix des hydrocarbures notamment des taxes importantes perçues par l’Etat, ajoutée à la prise en compte de la baisse très sensible du prix du baril sur le marché international contribueront sans nul doute à soulager les couches populaires qui peinent à joindre les deux bouts, à l’opposé des conditions de vie bien douces que s’aménagent au fil des mois nos autorités de la transition.

Face à une telle situation inacceptable et en attendant tout nouveau mot d’ordre, la CCVC appelle l’ensemble de ses structures à soutenir massivement et activement le mot d’ordre de grève de l’UAS des 17et 18 février 2015 pour la satisfaction de sa plateforme revendicative et en particulier pour une baise substantielle des prix des hydrocarbures.

  • Non à une transition douce pour une minorité et ardue pour la majorité des Burkinabè !
  • Non au mépris des revendications populaires légitimes !
  • Pour une baisse substantielle des prix des hydrocarbures : mobilisation et lutte !

Ouagadougou, le 16 février 2015

Pour la coordination de la CCVC,

Le 1er vice-président  

Chrysogone ZOUGMORE. /

Président du MBDHP

Publicités
Cet article a été publié dans Blog. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s