Soutien à la lutte des travailleurs de la culture et du tourisme contre la nomination de Adama SAGNON

C’est avec stupeur et une forte indignation que nous avons appris la nomination de monsieur Adama SAGNON au poste de Ministre de la Culture et du tourisme dans le gouvernement de transition du Premier Ministre, le Lieutenant-colonel Yacouba Isaac ZIDA. Nomination rejetée sur le champ par les travailleurs du Ministère de la Culture et du tourisme et par tous les démocrates épris de paix et de justice.

Sagnon WincEt pour cause ?

Les Burkinabè ont encore frais dans la mémoire l’assassinat crapuleux et odieux du journaliste d’investigation Norbert ZONGO et de ses trois compagnons d’infortune le 13 décembre 1998, et, les luttes multiformes et vigoureuses qui s’en sont suivies pour faire la lumière sur cette affaire et tous les autres crimes économiques et de sang. En rappel, Norbert ZONGO enquêtait sur l’assassinat du chauffeur de François COMPAORE, petit frère de Blaise COMPAORE qui a été contraint à l’exil suite à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Parmi les magistrats qui ont travaillé à entraver l’instruction du dossier Norbert ZONGO, il y a le Juge d’instruction Wenceslas ILBOUDO, les Procureurs Dramane YAMEOGO, Alphonse Molobali TRAORE, Adama SAGNON, etc.

Les démocrates, patriotes et progressistes n’ont pas oublié et n’oublieront jamais tout ce que ces « juges acquis » ont fait pour empêcher que n’éclate la vérité sur l’affaire Norbert ZONGO.

Aussi, de grâce Monsieur le 1er Ministre, évitez de remuer le couteau dans les plaies. Le Chef de l’Etat, dans son discours à l’occasion de la passation de charge le 21 novembre dernier disait ceci : « cette Révolution n’est que la résultante d’une exaspération sociale face à l’injustice flagrante, au népotisme, à l’impunité et à la corruption… Tel était au demeurant l’idéal prôné par la Révolution de 1983. En lieu et place, trente ans après, nous assistons à un saut qualitatif et surtout quantitatif brusque, pourvoyeur de richesses inexplicables, de privilèges indus, des avantages oligarchiques. Le message du peuple est clair : plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption. »

Avec la nomination de Monsieur Adama SAGNON, les populations et en particulier la jeunesse qui a applaudi à se rompre les mains le Chef de l’Etat commencent à déchanter. Pour le bureau national du SYNATIC qui évolue dans le secteur de la culture depuis sa création en 1988, nous

  • prenons acte de la démission de Monsieur Adama SAGNON du gouvernement ;
  • saluons le courage et la détermination des travailleurs de la culture et du tourisme, des artistes et musiciens patriotes qui ont contraint le Ministre Adama SAGNON à la démission ;
  • exigeons :
    • La réouverture du dossier Norbert ZONGO et tous les dossiers judiciaires dont notamment DABO Boukari, Thomas SANKARA, Salifou NEBIE, etc. ;
    • L’ouverture d’enquêtes sérieuses pour que justice soit faite pour tous les victimes de l’insurrection populaire.Non à l’impunité des crimes économiques et de sang ! Vérité et justice pour Norbert ZONGO, Thomas SANKARA, DABO Boukari, Salifou NEBIE, les victimes de l’insurrection populaire et pour toutes les autres victimes de crimes économique et de sang !

Vive la lutte du peuple burkinabè !

Vive le SYNATIC !

Ouagadougou, le 25 novembre 2014

Le Bureau National

Publicités
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s