Grille indemnitaire de la Fonction publique : les syndicats décident d’observer un arrêt de travail les 4 et 5 février 2014

La Coordination des syndicats de la fonction publique, sous l’égide de l’Unité d’action syndicale (UAS), a organisé une conférence de presse ce mardi 21 janvier 2014 à la Bourse du Travail de Ouagadougou. Cette conférence vise non seulement à faire le point des négociations avec le gouvernement sur l’« iniquité » de la grille indemnitaire des agents de la Fonction publique, mais aussi à informer sur un arrêt de travail au programme pour les 4 et 5 février prochain sur toute l’étendue du territoire nationale.

SAM_8401D’entrée de jeu, le porte-parole de la Coordination des syndicats de la Fonction publique, Mamadou Barro a souligné que les négociations engagées avec le gouvernement depuis le 20 mai 2013 ont pris énormément de temps.

Les raisons qui sous-tendent cet état de fait, dit-il, sont liées à la nature de la démarche du gouvernement. Pour lui, en lieu et place de la relecture que les organisations ont demandée sur la grille indemnitaire, le gouvernement a décidé d’engager une réforme qui fixe les indemnités à travers une certaine détermination de coefficients pour qu’il y ait l’équité et la justice au niveau des agents de la fonction publique.

SAM_8411

Retard et iniquité de la grille indemnitaire

Ce processus, prévu pour se tenir sur un mois (20 mai au 30 juin 2013), n’a pu être finalisé sept (07) mois plus tard, avec pour corollaire des rendez-vous manqués entre le gouvernement et les syndicats.

Mamadou Barro a exprimé son coup de gueule sur l’« iniquité inacceptable » de la grille indemnitaire et son retard d’adoption : « nous ne sommes pas du tout contents indépendamment de notre appréciation sur le fond, en ce qui concerne les éléments qui nous ont été proposés en termes de grille indemnitaire ».

Aussi, dit-il attendre sans succès du gouvernement une grille indemnitaire qui puisse répondre aux attentes des travailleurs burkinabè : « nous attendons que le gouvernement prenne en compte nos réactions et arrive à l’adoption d’une grille qui puisse satisfaire les attentes des travailleurs. Et c’est à ce niveau que les choses trainent, que les choses piétinent ».

SAM_8408

Arrêt de travail sur toute l’étendue du territoire les 4 et 5 février 2014

Le porte-parole de la Coordination des syndicats de la Fonction publique a, par ailleurs demandé une réponse précise du gouvernement.

Et pour « protester contre l’attitude du pouvoir et exiger la conclusion diligente des négociations sur la grille indemnitaire », la coordination des syndicats de la Fonction publique décide d’observer un arrêt de travail sur toute l’étendue du territoire nationale les 4 et 5 février 2014.

Et « s’il n’y a pas de suite au bout de ce mouvement, c’est l’ensemble de l’Unité d’action syndicale qui entrera en mouvement et qui prendra la suite des opérations pour un niveau global », a conclu Mamadou Barro.

Source : rtb.bf

Publicités
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s